Chère Madame, cher Monsieur,

Chefs d’établissements, Professeurs,  Parents d’élèves…

Puis-je vous offrir ma poésie, sans vous heurter, sans que vous ne preniez ombrage de mes mots.

Je me présente, Hors Humain, artiste, poète et performer. Je suis l’auteur de plusieurs livres : le premier s’intitule « COMBAT VITAL » (1986 chez Robert Laffont), le second, « DIALOGUE D’UN PARTIR POÉTIQUE – IMAGINOCRATIE I » (1996 et 2008 – Prix de l’Académie Européennes des Sciences des Arts et des Lettres), et le troisième en cours de traduction, « HORS HUMAIN » (2014 ; voir la chronique par Philo Mag ). Je vous invite à consulter également les rubriques BIOGRAPHIE et LIVRES

En parallèle de ce travail d’écriture, je mène des recherches de terrain sur le souffle et le fluide électrifiant.

(voir France Culture : « L’EXPÉRIENCE : L’ÉLECTRICITÉ AU CORPS ». Émission du 17/11/2019).

 

« IL FAUT ENGAGER SON CORPS DANS LA BATAILLE »

Comme dit Pasolini. Toute ma vie j’ai cherché à incarner cette phrase, et je la démontre dans mes performances urbaines. Bien avant les Yamakasi et Parkour, je me suis entraîné autour et dans les structures de la capitale (Opéra Garnier, Opéra Bastille, grande arche de la défense, Bibliothèque Mitterand, Pont d’Iéna, Pont de l’Alma, Notre-Dame de Paris, usine Renault, musée du Louvre, arche de la Passerelle Debilly, devenue mon Ambassade… )

Ces performances réalisées dans la ville, je les pratique depuis le début des années 1980, période marquée par mon exploit dans les eaux glacées du Groenland (Record Mondial du choc thermique : -2 °C)

Fort de toutes ces expériences vécues, je tiens à partager avec vous, vos enfants et élèves, mes connaissances de terrain sur la respiration et l’émotionnel, en cette période trouble d’étouffement généralisé. Je possède déjà une expérience pédagogique certaine puisque depuis de nombreuses années je dispense des cours, des conférences et des stages sur un souffle très particulier.

Dans le cadre de ces recherches de fond, j’ai eu l’occasion de présenter mon travail aux élèves du collège Albert Camus à Clermont Ferrand en 2007, ainsi qu’aux élèves du collège Albert Camus à Eysines (Bordeaux) en 2006. Vous trouverez à ce sujet les coupures de presses concernées en bas de pages.

Je pense sincèrement que mon travail unique sur la maîtrise du souffle, l’immunité, la résilience et la connaissance de soi-même s’impose pour les collégiens et les lycéens, d’autant plus en cette période frappée par une pandémie mondiale.

C’est pour cette raison, que je sollicite un entretien avec les responsables de vos établissements scolaires, afin de vous présenter mes recherches et mon travail en tant que poète et performer. Je vous invite par ailleurs à consulter la rubrique SOUFFLE. Je serais ravi de pouvoir intervenir dans les classes de certains de vos professeurs ou d’organiser une conférence, comme je l’ai fait par le passé dans le but de sensibiliser les élèves au souffle immunitaire et à la poésie, deux éléments intrinsèquement liés. N’hésitez pas à prendre contact avec moi.  (VOIR ARTICLES EN BAS DE PAGE)

Sachez que je suis seul, comme vous d’ailleurs, comme tout un chacun, et c’est cela même qui fait l’immunité, la seule que je connaisse.

Quand je suis allé sur le stade de Delphes, tirer à l’arc, de nuit, une seule phrase a déchiré mon esprit :

 

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux. »

Les Dieux sont partis, l’Univers disparaît à la vue de tous, l’humain est seul dans sa cage. Le pire des pires, il tourne en rond. Il fait des boucles, des rondes, des cercles… des révolutions quand il s’ennuie. À chacun sa fermeture, son enchaînement. Il enchaîne meurtres, génocides, il se dégoûte lui-même jusqu’au caveau final.

Il y avait l’Arche perdue… moi ma recherche intime c’est la recherche de l’Existence perdue.

Nous avons perdu la Mort, que l’humanité a mise en place.
Il faut la retrouver cette mort – au-delà du Paradis et de l’Enfer – et dialoguer avec elle d’urgence… car il y a urgence.
C’est ce que j’ai fait depuis ma tendre enfance, dialoguer et faire l’amour avec elle, pour la connaître dans ses moindres recoins. Oui, il faut que je vous le dise : j’ai inversé les critères de la Mort. Elle m’a donné l’ouverture pour m’échapper. Comment ? – (fous rires) – C’est mon secret… l’ultime secret de ce bas monde.

Déchiffrez l’émission de France Culture sur « l’électricité au corps »,  suivez les pas de l’enfant que j’étais. Je vous invite à mettre vos pas dans les miens, quand vous étiez enfant. Jouons ensemble à sortir de cette mort bienveillante, tout en étant incarnés dans les flottements de l’espace. Vous verrez que la Mort nous laisse le passage. Un véritable jeu d’enfant, sans prise de tête, dans une légèreté déconcertante.

 

« À CELLES ET CEUX QUI, FAROUCHEMENT, ONT DÉCIDÉ DE NE POINT MOURIR ! » 

© Hors Humain.

Très respectueusement, à vous, à nous…
Pour nos vies tumultueuses, nos traumas, nos enfants que l’on essaie de sauver de l’étouffement généralisé.
Oui très chère Madame, très cher Monsieur… l’issue de secours est notre lien !

 

« LA LUCIDITÉ EST L’ARME LA PLUS RAPPROCHÉE DE L’ICEBERG

… DU MOINS CE QU’IL EN RESTE. »

© Hors humain.

Hors Humain
Réalisateur – Scénographe – Metteur en scène.

CONTACT


CLIQUEZ POUR AGRANDIR

Vues : 433