LE HORS HUMAIN
Panier 0

Qui a cru à sa mort en a perdu la vie

LE HORS HUMAIN

DSC_6854.NEF.jpg
Je suis né en gueule du dragon céleste...
sous des pluies de bombes incendiaires,
— Le Hors Humain

LE FANTÔME DE NOTRE-DAME DU 36 QUAI DES ORFÈVRES.

 
 

Allemagne, le 13 janvier 1944. Après des métamorphoses successives... je suis devenu Hors Humain par excellence.
Comme l’on quitte un ami cher, une famille, j’ai quitté l’humanité si complaisante à ses douleurs, à son histoire qui n’en finit pas d’accomplir ses révolutions. Les siècles se suivent et se ressemblent. Lassitude d’un temps qui ne passe pas et ne passera jamais...
Il y eu en quelques années ces faits déraisonnables qui me hissèrent au vertige de mon Art. J’égrène les dates en chapelet lavique sur la banquise des disparus…

 
 

J’ai cherché en moi l’effrayante détermination sur l’abîme des grands vertiges où mes poumons dansent sur le fil d’Or; puis, yeux grands ouverts sur un voile de brume, j’ai cherché l’Inconnu, ce havre de Paix où tout commence et rien ne fini, espace vierge où se libère la raison.
J’ai cherché un voyage unique… un Ultime Souffle unique pour un unique Infini…

_6220201.jpg

À celles et Ceux qui ont décidé de ne point mourir !

IMG_0001.jpg

La Beauté se tue en Beauté, le saviez-vous ?

DSC_6854.NEF.jpg

La démocratie n’a de sens que si nous tournons le décor à l’envers.

IMG_2407_1RS.jpg